La prise de parole en public, c’est une question d’atmosphère à créer. C’est une relation avec vos auditeurs. Qui passe beaucoup par le regard.

Avez-vous conscience de la façon dont vous contribuez à mettre en œuvre (ou pas) ce “petit truc” qui fait toute la différence?

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Google+

Qu’ai-je pu observer dans les différentes conférences, inaugurations, anniversaires d’institutions et autres?

Des personnes qui avaient de très beaux contenus de discours, vraiment, des personnes qui dégageaient une très grande humanité.

Toutefois, de mon côté, il fallait que je fasse un effort énorme de concentration pour garder le fil de ce qu’elles disaient.

Et il n’y a absolument aucun jugement de ma part dans ce que j’écris, comprenez moi bien s’il vous plaît.

Pourquoi était-ce difficile de suivre ces personnes?

1. A cause de la voix : monocorde, sans rythme qui permet d’entrer en lien plus facilement avec la beauté du contenu donné, texte débité à toute vitesse sans prendre réellement le temps de respirer, voix qui s’étouffe

2. Le regard….aaahh le regard 🙂

Le problème avec les pupitres, les présentations PowerPoint, les textes sous les yeux, c’est la tendance à se raccrocher à eux comme une bouée à la mer, à ne regarder qu’eux la majeure partie du temps…

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Google+

Et c’est dommage parce c’est tellement beau et important d’avoir une personne qui s’exprime devant nous et qui nous regarde, qui nous transmet l’émotion de ce qu’elle dit au travers de sa communication non verbale.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Google+

Alors comment faire si l’on est sous stress, timide pour gérer le stress et entrer dans un bel échange avec son auditoire, ou simplement la personne qui est en face de nous ?

Je suis pour les solutions simples (il y a de la puissance dans la simplicité)

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Google+

Oui il est important d’acquérir des techniques de voix et de d’œuvrer à regarder plus souvent autrui.

Apprenons à faire autrement ce que nous faisons habituellement

Pour s’entraîner à diminuer la peur du regard de l’autre, réfléchissons quelques instants et soyons attentifs ces prochains jours sur nos manière d’être avec tous les inconnus qui nous entourent chaque jour.

Nez sur le téléphone en marchant? Bonjour au serveur sans vraiment le regarder? La petite vieille dame qui nous émeut par son sourire, on aimerait lui dire mais on n’ose pas et on détourne rapidement le regard? etc.

Et faisons en sorte de nous entraîner à faire autrement dans ces situations quotidiennes. Juste pour voir comment ça se passe !

Relevons les yeux, regardons les gens autour de nous, envie de dire “bonjour”au chauffeur de bus?let’s go… BONJOUR, en regardant, en souriant.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Google+

Car toutes ces petites choses ont un impact énorme sur les grandes situations !!! Je l’ai remarqué plus d’une fois. C’est impressionnant en termes de résultats. Et cela se fait comme par magie.

Un beau jour vous arrivez devant votre auditoire et le “truc” est là!

Et si vous voulez en savoir plus sur la manière dont je travaille, vous pouvez vous rendre sur Studio Expression

Et surtout, prenez plaisir à vous exprimer en toute liberté ! Parce que le grain de folie est là, dans le fait de se lancer et de se rendre compte qu’on y prend du plaisir.

Pin It on Pinterest

Share This